Picon Bière

Picon bière

Il est l’heure de l’apéro ! Rien de mieux qu’un Pico Bière lorsque sonne les 18 heures.
Ce cocktail est l’un des plus simple à faire. Il vous faudra pour un verre :

  • 12 cl de bière
  • 3 cl de picon

Recette du Picon Bière

  1. Versez le Picon dans le fond d’un verre tumbler ou d’une chope à bière.
  2. Complétez avec la bière et remuez légèrement.

Le mot du barman

Vous pouvez ajouter un trais de citron à la fin de la préparation.
Et pour tous ceux qui n’aiment pas la bière, vous pouvez vous tourner vers Le Picon club. Tout aussi facile à faire, il suffit de remplacer la bière par du vin blanc sec.

Quelle bière choisir ?

Ce cocktail légendaire est réalisé à base de bière. Ok ! Mais quelle bière choisir ? Nous vous recommandons une blonde légère mais l’association du Picon avec des bières brunes est aussi une possibilité. Pour aller plus loin sur le choix de votre élixir, nous vous invitions à lire l’article Quelle bière se marie le mieux avec le Picon ?.

La petite histoire du Picon

Le Picon fait partie de la famille des amers, qui englobe les liqueurs apéritives à base de plantes amères. Cette boisson se présente sous la forme d’un liquide brun ambré. Elle est composée de zestes d’oranges macérés dans une solution d’alcool, de racines de gentiane et de quinquina également macérées. Sont ensuite ajoutés du sirop de sucre ainsi que du caramel.

Pour ce qui est de son histoire, le Picon puise ses origines en Méditerranée. En 1815, la famille Picon s’installe à Marseille. Gaétan Picon (fondateur de la boisson) devient alors apprenti dans une distillerie d’Aix en Provence.

Plus tard, pendant la Guerre d’Algérie dans laquelle il s’est engagé comme soldat, ce dernier attrape le paludisme. S’inspirant d’une recette de grand-mère, il a l’idée de préparer une mixture avec des ingrédients trouvés sur place (zestes d’orange, de quinquina et de gentiane macérés dans de l’eau-de-vie) afin de tenter de soigner sa fièvre. Cette « tisane » aux vertus désaltérantes et fébrifuges fonctionne, elle lui permet de se remettre sur pieds. La rumeur se répand dans les rangs des soldats, arrivant jusqu’aux oreilles des autorités qui demandent alors à Gaétan de fabriquer sa boisson pour guérir les malades dans les bataillons.

En 1832, celui-ci s’installe à Philippeville (actuelle Skikda) et ouvre une première distillerie, suivie ensuite par d’autres implantations à Alger. Gaétan modifie légèrement sa recette et décide de la commercialiser en 1837. La boisson désignée sous le nom « Amer africain » est faite pour être consommée comme apéritif et non plus comme remède.

En 1862, à l’occasion de l’Exposition universelle de Londres, le sous-préfet de Philippeville demande à Gaétan Picon de participer à l’évènement et d’y présenter son amer. Devant le refus de ce dernier, le sous-préfet prend l’initiative d’envoyer lui-même une caisse d’Amer africain dans la capitale britannique. Le succès est au rendez-vous puisque la boisson remporte la médaille de Bronze durant l’exposition, dans la catégorie des apéritifs « bitter » (« amer » en français). Un fait majeur qui va largement contribuer à porter cet apéritif sur le devant de la scène en augmentant largement sa renommée et le volume des ventes.

De retour en France, Gaétan ouvre une première usine à Marseille en 1872 et rebaptise sa préparation en lui donnant son propre nom : l’Amer Picon. Plusieurs distilleries voient le jour dans l’Hexagone.

En 1930, le Picon se consomme de différentes façons et fait partie des grands favoris des français côté apéritifs.

En 1967, la marque prend un véritable tournant en associant le Picon avec de la bière : le Picon bière est né ! Il séduit particulièrement les français du nord et de l’est du pays où la bière est la boisson de prédilection.

Aujourd’hui, Picon est une marque commerciale distribuée par le groupe Moët Hennessy Diageo. Il est le 1er spiritueux dans l’Est de la France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse.

Traditionnellement, le Picon se consomme avec de la bière, d’où l’appellation « Picon bière » qui propose une version originale et une version citron. Une deuxième version de cette boisson, le Picon club, se destine en revanche aux cocktails avec du vin blanc ou du champagne notamment.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Cocktail à découvrir