Qu’est-ce que le Orujo ?

alcool orujo

Les boissons alcoolisées font partie des boissons les plus consommées au monde. Elles contiennent principalement de l’éthanol. Ce dernier leur donne un goût assez spécial, en plus de son effet psychodysleptique.

Chaque région du monde possède sa propre boisson alcoolisée. Elles sont donc fabriquées dans chaque région, en prenant ses saveurs les plus célèbres. Vous l’aurez donc compris, il y a énormément de boissons alcoolisées dans le marché, qui représentent la culture diverse du monde. Parmi les boissons les plus célèbres surtout en Espagne, on a l’Orujo. C’est une boisson qui a beaucoup d’équivalents à travers le monde. Afin d’avoir plus d’informations, n’hésitez pas de continuer à lire cet article.

Quelle est l’histoire d’Orujo ?

orujo liqueurCette boisson est apparue la première fois au cours du 19e siècle. Dès son apparition, elle a causé des problèmes. En effet, le gouvernement a mis une taxe dessus, et à élaborer une interdiction de fabrication ou de consommation des liqueurs, ou même des boissons distillées. Par conséquent, sa consommation était assez minime, et surtout en cachette. Ce n’est qu’au 20e siècle, que le gouvernement a commencé à faire des concessions. Jour après jour, les interdictions ont été élevées et désormais la production de l’eau-de-vie (Orujo) est totalement légale, mais suivant un processus bien défini. Elle a été toujours consommée le plus dans le Nord d’Espagne, dans les régions de León, Asturies et Galice. Il y a même eu un festival qui a été dédié à cette boisson.

Il a lieu chaque année durant le deuxième week-end du 2 novembre, et il a été fait la première fois en 1991. Cette boisson est également très réputée dans la région de Liébana, et elle existait là-bas apparemment depuis le Moyen Âge. Par contre, en Galice, elle a été utilisée pour élaborer la Queimada. Vous n’avez qu’à mélanger le marc et le sucre, avec des morceaux de citron ou d’orange, pour l’obtenir. Il y a même quelques personnes qui rajoutent du café ! Pour la cuisson, vous devez mettre le mélange au feu et attendre jusqu’à ce que les flammes deviennent bleu clair, c’est ce qu’on appelle  » faire de la flambée ».

Qu’est-ce que l’Orujo, et comment il est fabriqué ?

L’Orujo est une boisson alcoolisée espagnole très connue. Il est connu également sous le nom d’Aguardiente d’Orujo, mais pas que ! Cette boisson a beaucoup d’équivalents partout dans le monde. Parmi ces équivalents, on peut citer :

  • le grappa, qui vient tout juste de l’Italie ;
  • le marc français ;
  • le Tsipourou, qui vient tout juste de la Grèce.

Cette boisson est distillée et fabriquée à partir de peau de raisin. La distillation est un processus très connu qui a pour origine la Grèce, ainsi que l’Alexandrie. Cette dernière est considérée comme un centre culturel de toute la Méditerranée. Même au cours du 2e et de 3e siècle, il y avait des peuples qui utilisaient déjà la distillation. Par la suite, cette culture a été apportée en Espagne, et au Moyen-Orient. Ils l’ont extrêmement développé, pour enfin donner naissance à la liqueur Orujo. Vous devez savoir également qu’il a été prouvé que les boissons distillées ont certaines propriétés médicinales, qui peuvent t’être miraculeuses. Ce genre de boisson a déjà été utilisé pour ses propriétés médicinales en 1663.

Quelle est l’origine du nom Orujo ?

Le nom Orujo, c’est un nom latin. Il vient du latin classique, et il signifie  » enveloppe « . La première signification de son nom en espagnol est la peau du raisin. Cette dernière a été écrasée et pressée, jusqu’à ce que toute la substance molle s’est enlevée. Tandis que la deuxième signification est résidu d’olive écrasé et pressé, qui vont donner une huile de qualité inférieure. Vous pouvez trouver également à côté de son nom le nom Marc. Comme on vient de dire précédemment, c’est l’équivalent français d’Orujo.

Qu’est-ce que le marc ?

L’eau-de-vie de Marc est obtenue à partir d‘un processus de distillation. Cette dernière concerne des matières solides qui restent après le pressurage du raisin. Après cette distillation, on obtient donc l’eau-de-vie de Marc. Ce dernier forme des pellicules et des pépins obtenues après avoir séparé le moût du raisin. C’est une séparation entre la partie liquide et la partie solide. Après l’avoir effectué, le mélange obtenu doit vieillir, pendant 2 à 5 ans. L’eau-de-vie de Marc est produite dans plusieurs régions différentes. La preuve que c’est l’équivalent d’Orujo, de la grappa, et du Tsipourou.

Quels sont les propriétés et les effets recherchés du Orujo ?

Cette boisson est connue pour avoir énormément de propriétés. La première des choses, elle a un pouvoir antioxydant. En effet, ces composants contribuent à la formation et à l’accumulation des espèces oxydantes. Elle a également un potentiel anti-âge, car l’effet antioxydant entraîne forcément des effets d’anti-âge. Surtout qu’elle réduit le stress oxydant, qui est la cause numéro une du vieillissement prématuré. En troisième position, vient l’action drainante et anticellulite. En effet, il y a pas mal d’études qui ont montré que cette boisson peut agir comme un drainant qui est naturel. Surtout qu’il y a énormément de résultats positifs qui ont été constatés contre la cellulite, et pour l’affinement de la silhouette. Elle a également des bénéfices sur la circulation sanguine. Elle est souvent utilisée pour les jambes lourdes et ses composants sont efficaces pour l’amélioration de la circulation. En 5e position, vient l’activité anti-inflammatoire.

Il y a beaucoup d’études qu’ils ont montrées que l’Orujo dispose d’une action anti-inflammatoire, mais pas que ! Elle peut avoir aussi des propriétés antibactériennes et antifongiques. En revanche, il faut faire extrêmement attention aux contre-indications. Certes, le marc de raisin est un produit naturel. Par contre, pour ce qui est femme enceinte, femme allaitante, ou même pour les personnes ayant un traitement médical. Il faudra peut-être l’éviter ou demander l’avis du docteur. Ce dernier doit également vous donner une idée sur le dosage, en se référant à la posologie indiquée.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

A lire également