Champagne

champagne

Le champagne est un vin effervescent bien connu des amateurs et gastronomes partout dans le monde. Il est originaire de France et est souvent présent sur les tables lors de cérémonies solennelles ou de célébrations diverses. Ouvrir une bouteille de champagne est même assimilé à la célébration d’une bonne nouvelle ou d’un événement heureux.

Vous avez très certainement déjà goûté à ce vin pétillant qui se boit souvent à plusieurs si vous avez assisté à une commémoration symbolique. Les conditions pour qu’un vin porte cette appellation sont particulières, tout comme les processus de production de ce liquide qui éveille les papilles comme aucun autre.

Avant de vous de lancer dans des cocktail au champagne, retrouvez tout savoir sur son origine, sa production ainsi que les différentes étapes de sa fabrication, voici le guide du champagne !

coupes de champagne
coupes de champagne

Qu’est-ce que le Champagne ?

Le mot Champagne est une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) qui est réservé à des vins spiritueux français produits dans certaines conditions. Le nom provient d’une région de France appelée Champagne où sont cultivés les cépages qui sont utilisés pour la fabrication de ce type de vin.

Encore appelé Vin de Champagne, il est produit avec des cépages particuliers à savoirs le chardonnay, le pinot noir et le meunier. Ces raisins sont produits dans 4 zones de la France regroupant les 17 terroirs de champagne à savoir : la montagne de Reims, la vallée de la Marne, la côte des blancs et le vignoble de l’aube.

Quelques parcelles de l’AOC champagne sont éparpillées dans d’autres départements du pays. En tout, l’aire géographique de l’appellation d’Origine Contrôlée Champagne regroupe 635 communes environ.

Pour qu’un vin porte le nom Champagne, il faut qu’il soit fabriqué exactement comme il se doit sinon l’appellation contrôlée ne lui sera pas décernée. Le processus est bien détaillé et à la disposition des producteurs de vin qui souhaiteraient faire porter ce prestigieux nom à leur produit.

Le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC) veille au respect de ces consignes et à la protection de l’appellation d’origine contrôlée. C’est une structure bien organisée et qui fonctionne plutôt bien jusque-là pour la sauvegarde de la marque.

fabrication de champagne
Moët & Chandon – maison fondée en 1743

Comment fabriquer du champagne ?

Les étapes de la fabrication du champagne sont bien connues et standardisées sinon le vin obtenu ne serait pas autorisé à porter ce nom. Avant de procéder à la fabrication, un certain nombre de conditions sont exigées de la part du CIVC. Au nombre de 7, elles sont les suivantes :

  • Les raisins à utiliser pour la fabrication du champagne doivent être cueillis à la main.
  • Leur pressage doit être fait par des méthodes respectant des normes.
  • Le fabricant doit veiller à garantir les qualités œnologiques du vin pendant qu’il assemble les raisins.
  • La 2ème fermentation du vin doit nécessairement se faire dans des bouteilles
  • Le mélange devra être remué une fois par jour.
  • Le producteur doit procéder au dégorgement et doser quotidiennement le vin.

La production exige une durée de maturation minimale à observer.
Une fois que le producteur s’engage à respecter ces principes, il peut procéder à la fabrication du champagne qui se fait selon un processus bien rodé.

1ère étape : Le pressurage

Première étape de fabrication du champagne, il consiste à presser le raisin de façon manuelle pour en retirer le jus en faisant s’éclater les baies du fruit.

2ème étape : la fermentation

La fermentation est le processus au cours duquel, grâce à l’action des levures, le sucre est transformé en alcool avec une production de gaz carbonique. Pour la fabrication du champagne, une fermentation alcoolique est faite en entreposant le jus dans des cuves en contact avec les levures naturelles du raisin. Cette étape dure environ 15 jours à une température comprise entre 18 et 20 °C.

3ème étape : la clarification

C’est l’étape au cours de laquelle le vin obtenu après la fermentation sera débarrassé des levures et des autres matières solides qui sont toujours présentes.

4ème étape : l’assemblage

À ce niveau, le savoir-faire du producteur est mis à l’épreuve. Il sera question en gros de mélanger plusieurs vins qui sont produits avec des raisins de différentes récoltes pour obtenir un mélange particulier.

C’est ce qui distingue une saveur de champagne d’une autre et on peut dire que c’est l’étape fondamentale de toute production de champagne.

5ème étape : la mise en bouteille

Le vin assemblé est mis dans des bouteilles, accompagné de levure et de sucre puis bouché, pour que la seconde fermentation puisse avoir lieu. Après cette étape, le vin sera transformé en vin dit « effervescent ».

6ème étape : le repos

La durée de cette étape dépend de la qualité du champagne final. Pour obtenir un champagne brut, il faudra reposer le vin pendant 15 mois et 36 mois pour avoir un champagne millésimé.

7ème étape : le remuage

C’est une étape plutôt simple qui consiste à remuer la bouteille dans tous les sens. Elle sera ensuite retournée tête en bas pour favoriser la formation des dépôts organiques qui seront évacués à la dernière étape de fabrication.

bouchon de champagne
Après le dégorgement, le champagne est bouchonné

8ème étape : le dégorgement

Au cours de cette dernière étape, les dépôts organiques sont dégagés de la bouteille. Il se fait en plongeant la bouteille dans un liquide spécial maintenu à une température de -25°C. A partir de ce moment, le champagne est prêt et peut donc être bouché et la bouteille être étiquetée.

Les différents types de champagne

En se basant sur les légères différences au niveau du processus de fabrication ainsi que sur la diversité des ingrédients, et même des producteurs, on distingue essentiellement 6 types de champagne qui sont les suivants :

  • Le champagne sans année encore appelé brut
  • Le champagne millésimé
  • Le champagne blanc de blancs et le champagne blanc de noirs
  • Le champagne rosé
  • Le champagne crémant
  • Les cuvées spéciales

Quelques fois, vous entendrez parler de champagne biologique qui est fait en limitant l’apport des produits du codex œnologique. Cependant, la dénomination « biologique » reste informelle et n’est aucunement vérifiée.

Un champagne casher est également produit selon les principes de la religion juive. Pour ce type de champagne, le pressage serait fait par des rabbins ou des gens qu’ils auraient désignés et mandatés.

vignes de champagne
Les vignes en Champagne

Le champagne en chiffres

Chaque année, ce sont plus de 160 millions de bouteilles de champagne qui sont produits en France et bien sûr, la grande majorité de cette production est expédiée. Les chiffres de consommation du champagne sont absolument inédits.

Ces indicateurs sont de nature à donner un aperçu sur la taille de l’industrie du champagne en France. Le Royaume-Uni et les Etats-Unis sont les deux plus gros consommateurs de champagne dans le monde. À eux 2, ils importent environ de 60 millions de bouteilles de 75 cl par an. C’est près de 40 % de la production totale de champagne.

D’autres pays comme l’Allemagne, la Belgique, l’Australie et le japon sont également d’importants importateurs de champagne. Leur consommation tourne autour de 10 millions de bouteilles chacun.

À la surprise générale, aucun de ces pays ne détient la palme de consommation par habitant la plus élevée. Sur ce terrain, ce sont la Guadeloupe et la Martinique qui sont en tête de peloton. Leur consommation par habitant est estimée à 3,5 bouteilles de champagne par an, ce qui est absolument énorme. Les habitants de ces deux pays sont de loin les plus gros consommateurs de champagne.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin